Aller au contenu principal

Lundi 09 décembre 2019

Menu

ROBERT DOISNEAU AU GOUFFRE DE PADIRAC

Exposition Photographique

NOUS SOMMES A L'ÉTÉ 1954 LORSQUE ROBERT DOISNEAU SE REND AU GOUFFRE DE PADIRAC ET DÉCIDE D'IMMORTALISER CE SITE INCONTOURNABLE DE LA VALLÉE DE LA DORDOGNE, RÉGION QU'IL AFFECTIONNE ET VISITE TRÈS RÉGULIÈREMENT EN COMPAGNIE DE SA FAMILLE, DEPUIS LES PREMIERS CONGÈS PAYÉS EN 1937.

ON Y DÉCOUVRE DE NOMBREUX CLICHÉS D'UN GOUFFRE DE PADIRAC INTEMPOREL : LE SITE NATUREL ET SES EMPLOYÉS, LES VISITEURS ÉMERVEILLÉS, MAIS ÉGALEMENT DE JOLIES SCÈNES RÉGIONALES.
 

L'exposition "Robert Doisneau au Gouffre de Padirac" a été conçue en étroite collaboration avec l'Atelier Robert Doisneau, créé par Annette Doisneau et Francine Deroudille, les deux filles du photographe, pour assurer la conservation et la représentation de son oeuvre ; et Laurence Fontaine, architecte scénographe pour le Centre Pompidou et l'Atelier Robert Doisneau pour qui elle signe de nombreuses expositions.

Cette exposition à la scénographie originale a été imaginée pour mettre en lumière les photos de Robert Doisneau et préserver la naturalité du site ; elle réunit une cinquantaine de clichés et s'articule autour de deux thématiques : la visite du Gouffre de Padirac et la région de la Vallée de la Dordogne, à l'été 1954.

Aux abords du Pavillon d'Accueil, le visiteur admire le puits, cette incroyable cavité d'un diamètre de 33 mètres et d'une profondeur de 75 mètres. Devant lui, une bâche de plus de 30 mètres de hauteur habille le Grand Escalier de style Eiffel, offrant ainsi les premiers clichés grand format de l'exposition.

S'en suit une série de regards tournés vers le haut. Il s'agit là d'extraits de photographies dans lesquelles les visiteurs de l'époque, acteurs éphémères de ces clichés, sont fascinés par les voûtes des salles & galeries souterraines du Gouffre. Une fois au fond du puits, on apprécie un accrochage muséal classique, retraçant la visite à laquelle Robert Doisneau a assisté, lorsqu'il a immortalisé le Gouffre de Padirac : le Pavillon d'Accueil, le Restaurant Troglodyte, les guides-bateliers, les galeries & salles souterraines...

C'est au lac des Gours que l'exposition se termine sur une série de clichés de la région, présentés dans des caissons rétro-éclairés qui se fondent dans l'obscurité pour ne faire ressortir que la beauté des paysages et des anonymes photographiés par Robert Doisneau.

 

  • Vue d’en haut (©B. Decoin / SES de Padirac)

  • Visiteurs au Gouffre de Padirac (©Atelier Robert Doisneau)

  • Au fil de la visite (©B. Decoin / SES de Padirac)

  • Scènes régionales au Lac des Gours (©B. Decoin / SES de Padirac)

  • Photo rituelle au Lac de la Pluie (©Atelier Robert Doisneau)

  • Regards (©B. Decoin / SES de Padirac)

  • Vue depuis le fond du puits (©B. Decoin / SES de Padirac)

  • Guides bateliers du Gouffre de Padirac (©Atelier Robert Doisneau)

 

Robert Doisneau, Photographe

Né le 14 avril 1912, Robert Doisneau étudie les arts graphiques à l'école d'Estienne.

Après un diplôme de graveur & lithographe obtenu en 1929, il s'oriente vers la photographie publicitaire, puis industrielle pour les usines Renault de Billancourt ; il apprend les bases de la diversité de la photographie & d'illustration.

Robert Doisneau devient photographe indépendant en 1939 ; malheureusement la Seconde Guerre Mondiale éclate et freine ses projets. Dès 1946, il intègre officiellement l'Agence Rapho, 1ère agence de photo journalisme fondée en France en 1933.

Robert Doisneau réalise de nombreux reportages photographiques sur des thèmes très divers. Paris, sa banlieue, la province, des anonymes, la mode, les scènes de la vie quotidienne, des visages plus célèbres... Ce sont 60 ans de photographie, près de 500 000 images produites... une oeuvre riche et diversifiée. Robert Doisneau se qualifiait de "pêcheur d'images" ; son style : des clichés noir & blanc, des reportages humanistes, réalistes, tendres & poétiques.

 

Laurence Fontaine, Scénographe

Fidèle au Centre Pompidou à Paris où elle travaille de façon permanente depuis presque 30 ans, Laurence Fontaine collabore également avec des prestigieuses institutions telles que l'AFAA, le Centre Pompidou Metz, le Musée des Arts Décoratifs, le Musée du Jeu de Paume, le Musée du Quai Branly, le Palais de Tokyo, le Musée National de Grand Palais et le Musée Picasso.

Elle est la scénographe de l'Atelier Robert Doisneau pour qui elle signe de nombreuses expositions en France, Belgique, Italie, Japon, Azerbaïdjan. Laurence Fontaine a récemment réalisé plusieurs expositions inaugurales de Musées (dont la Fondation Louis Vuitton à Paris, et le Louvre Abu Dhabi) et collabore actuellement avec la Maison Hermès pour la création des scénographies d'un cycle d'expositions à travers le monde. Privilégiant les domaines de l'art moderne et de l'art contemporain, de la photographie et de l'architecture dans les expositions qu'elle met en scène, la pièce de théâtre"NOIRE" en co-production avec le Théâtre des 2 Rives à Rouen et le Théâtre du Rond-Point à Paris lui permet d'explorer un nouveau domaine.

 

VOIR LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE


 

Arrêt sur images

L’exposition « Robert Doisneau au Gouffre de Padirac » a nécessité 5 jours de montage par notre équipe technique, et la venue d’un groupe d’alpinistes, professionnels de travaux d’accès difficile, pour positionner la bâche monumentale de plus de 30 mètres de hauteur qui habille le Grand Escalier de style Eiffel.

Envie de découvrir ces images inédites ?

 
 

VOUS AIMEREZ AUSSI...


Envie d'en découvrir davantage sur Robert Doisneau et son attachement pour la région...
Rendez-vous à La Gare Robert Doisneau, un lieu unique dédié au photographe au coeur du Périgord Noir, à Carlux.


En savoir plus

INFOS PRATIQUES :

"ROBERT DOISNEAU AU GOUFFRE DE PADIRAC"
Une exposition à découvrir au fil de la saison 2019, incluse dans le billet d'entrée